Skip to main content

Les anti-véganes sont bien évidemment les premiers à venir râler sur le véganisme avec leurs arguments tous plus pertinents et originaux (non 🙃) les uns que les autres : « mais le véganisme c’est pas naturel !», « touche pas à mon steak », « vous êtes que des carencés », « gnagnagna »… Bref, il y a à boire et à manger (d’ailleurs je pondrai à coup sûr un article à ce sujet dans le futur). Cependant, et là je vais peut-être me faire des ennemis, les véganes elles/eux-mêmes propagent des idées fausses à propos du véganisme ! Que ce soit pour le défendre ou par simple ignorance… Il est enfin temps d’en parler ! Je te propose donc un top 7 des arguments foireux utilisés par les vegans !

1)   « L’être humain est naturellement herbivore/végétarien/végétalien »

Hé non ! Contrairement à ce qu’affirment nombre de véganes, l’être humain est bien omnivore (comme le cochon). Nous sommes capables de digérer et d’assimiler des substances d’origine végétale et animale. C’est grâce à cette faculté d’adaptation qu’on peut justement choisir ce qu’on veut manger, ça nous permet d’être… véganes ! C’est pas génial ça ? Nul besoin de déformer les faits pour défendre un mode de vie végane. Nous sommes omnivores (« adaptivores ») et nous sommes capables de nous passer de produits d’origine animale pour peu qu’on équilibre correctement son alimentation et qu’on se supplémente convenablement en vitamine B12.

2)   « Je prends de la spiruline pour avoir ma vitamine B12. »

La spiruline n’est absolument pas une source fiable de B12 pour nous. Malheureusement, les produits à base de spiruline sont souvent marketés de manière trompeuse à ce propos… Il semblerait qu’elle contienne plutôt des molécules analogues à la véritable vitamine B12 sans aucune activité vitaminique. Ces analogues perturbent en plus l’absorption de la vraie B12 ! Donc si tu veux absolument consommer de la spiruline pour ses autres apports, prends la à bonne distance de ton complément de vitamine B12.

cuillere-bois--spiruline-poudre

La spiruline n’est pas une source de B12 adéquate et contient des molécules analogues à la B12 sans activité vitaminique !

3)   « Moi je prends pas de B12 du tout, j’ai pas de carence et je vais bien ! Vous faites du lobbying pour les compléments alimentaires ou quoi ? »

Alors attention ici on entre dans du entendu et ré-entendu. Les véganes affirmant cela ne se rendent pas compte qu’ils/elles se mettent en danger elles/eux-mêmes et renvoient également une information complètement contradictoire au consensus scientifique à ce sujet. Sans apport externe (par complément ou aliment végétal enrichi) c’est la carence assurée à plus ou moins long terme (allant de quelques mois à quelques années selon les personnes), une carence pouvant également être non détectée par les analyses sanguines classiques. La plus grande prudence est de mise ! ⚠

Quant au « lobbying pour les compléments alimentaires » dont on m’a déjà accusée (sans blague), je ne vais même pas me donner la peine de répondre tellement on est au ras des pâquerettes de l’argumentation… Ceci dit, nous sommes tellement trompé-es et manipulé-es sur tout que j’arrive à « comprendre » qu’une méfiance de plus en plus généralisée s’installe.

Retrouve ici mon article “Vitamine B12 et véganisme : ce qu’il faut savoir”.

4)   « Les légumes mal lavés issus de potagers bio sont une source de B12 ! Les sols ont juste été pollués par les pesticides !»

Encore une fois, un argument souvent brandi dans le but de défendre une alimentation végétale « naturelle » (rappelons qu’il n’est pas nécessaire voire complètement faux d’invoquer la nature pour légitimer une pratique !)… Même si la terre contient des traces de vitamine B12 dues à une présence de micro-organismes (c’est d’ailleurs dans le sol qu’on a prélevé les premières bactéries utilisées pour produire la vitamine B12 au départ), elle ne constitue pas une source de fiable de B12. Et pire, manger de la terre présente un risque sanitaire non négligeable

Donc inutile (et dangereux) de compter sur les « légumes mal lavés du potager bio »… Prends ta B12 !

Article de Vive la B12 : “D’où vient la B12 ?”

Les légumes mal lavés ne constituent pas une source de vitamine B12.

5)   « Je suis végane, je suis donc forcément en meilleure santé que ma voisine qui a une alimentation carnée/classique »

Ah, encore une idée bien tenace… Autant les carnistes nous imaginent toujours une poignée de graines germées en bouche et une tranche de pain bio sans gluten en main (bonjour les amalgames pétés au passage), mais alors du côté végane on a aussi un peu ce mythe de « bonne santé automatique » qui viendrait comme une bénédiction avec une alimentation végétale ! Certes, certains bénéfices de santé ont pu être observés avec des alimentations végétales mais il ne faut pas se croire forcément à l’abri du moindre pépin de santé ! Les gâteaux, les frites, les beignets, les burgers véganes dégoulinants de sauce… sont bien véganes mais tout sauf « healthy » ! Attention donc aux raccourcis un peu trop rapides. 😉

6)   « Moi je prends de l’homéopathie pour me soigner, c’est végane ! »

Grand sujet que l’homéopathie… Une fois n’est pas coutume, je vais relayer l’excellent travail de Florence Dellerie qui a déjà tout dit à ce sujet de façon synthétique, claire et efficace. Rendez-vous sur sa fiche info sur l’homéopathie et le véganisme. Ah oui, et juste pour que ce soit clair, je fais un rapide rappel : l’homéopathie n’a jamais prouvé son efficacité au-delà de l’effet placebo. Une véritable imposture (et qui rapporte gros en plus, coucou Boiron) !

7) « Il faut 15000 litres d’eau pour faire un kilo de viande de bœuf »

C’est à la fois vrai… et un poil trompeur. Quand on dit ça, on s’imagine qu’on ouvre le robinet d’eau potable pour en faire sortir 15 000 litres d’eau apportés par la main humaine, de l’eau qu’on aura prélevée dans des sources, nappes ou rivières, qu’on aura traitée et qui aurait donc pu être bien mieux utilisée n’est-ce pas ? La réalité est légèrement différente : il faut bien 15 000 litres d’eau mais 90% de cette eau provient d’eau de pluie (qu’on appelle l’eau verte). Plus d’infos ici.

vache-herbe-champ-boeuf

15 000 litres d’eau pour produire 1 kg de viande de boeuf ? Oui mais attention aux chiffres présentés de manière trompeuse…

Voilà ! C’est la fin de cet article qui picote un peu notre confort intellectuel ! Je tiens à préciser que j’ai pu moi-même au début de mon véganisme dire certaines de ces phrases ou croire certaines des allégations ci-dessus. Ce n’est pas grave. Ce n’est pas grave non plus de changer d’avis et d’apprendre !

Cet article n’est pas une attaque envers les personnes. Mais il tient de notre responsabilité en tant que véganes de veiller à diffuser les bons messages, à faire notre auto-critique et à vérifier d’où nous tenons nos informations pour que le mouvement ne soit pas encore plus entaché de désinformation et encore plus décrédibilisé… Les anti-véganes notoires le font déjà assez bien, ne leur donnons pas du grain à moudre ! Prenons du recul et gardons l’œil ouvert… 👁

Et toi ? As-tu déjà entendu des arguments foireux balancés par d’autres véganes ? As-tu réussi à les relever et à les débunker ? Raconte-moi en commentaire !

Je te dis à très vite pour un prochain article ! 👋

Si tu as aimé cet article, tu peux le partager ! :)
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
  •   
  •  
  • 1
  •  

5 Comments

  • Cédric Gautier dit :

    Aaaahhh le bel article intelligent ! …
    Ancien boucher ayant revendu mon magasin notamment pour des raisons éthique il est agréable de lire quelque chose de non partisan.
    La viande et sa ” fabrication” est un vrai problème mais la solution ne réside en effet pas à lui prêter tous les maux.

    Bravo
    https://je-suis-commercant.fr/vente-additionnelle/

    • Camille - Omnitovegan dit :

      Merci pour ton commentaire ! Contente que mon article t’ait plu ! 🙂 Mais ne te méprends pas, je suis clairement partisane pour le véganisme évidemment! N’est-on pas sur “omnitovegan.com” ? 😛 Le but de cet article n’est pas de redorer l’image de la viande (mais je pense que tu l’avais déjà compris), mais de dire aussi aux véganes (ou aspirant-es véganes) quels écueils éviter pour mieux défendre les animaux, avec des arguments solides et basés sur des faits scientifiques ! En tout cas, je fais vraiment de mon mieux à ce niveau-là ! Au plaisir de te revoir ici ! 👋

  • tof dit :

    Un bien bel article de qualité et vu sur un angle factuel même si ça pique parfois…
    J’ajouterais un petit détail, l’homéopathie ne marche pas ! Ce n’est ni bio, ni naturel et même pas thérapeutique. Vous pouvez en prendre si vous y croyez mais gardez à l’esprit qu’il y a un consensus scientifique définitif sur l’imposture homéopathique. Conclusion “ne fait pas mieux que le placébo”.
    En plus l’idée vient d’une mémoire de l’eau (où est-elle dans la granule sèche ?), un bon gros fake avoué par son auteur lui même, et pourtant une entreprise bigpharma se remplit les poches en vendant du sucre à prix d’or… Voire https://journals.openedition.org/lectures/22459

    • Camille - Omnitovegan dit :

      Merci pour ton commentaire ! Oui pour l’homéopathie tu prêches auprès d’une convertie ne t’en fais pas haha 😁 Florence en fait également mention dans sa fiche info, raison pour laquelle je ne suis pas allée plus loin dans l’explication, mais tu as raison, il faudrait que je l’écrive également noir sur blanc comme ça ce sera clair. Stop à l’imposture qu’est l’homéopathie 😉 Autant prendre des Dragibus (d’ailleurs eux il sont véganes 😜) ! A bientôt !

  • tof dit :

    A bientôt (pour des articles invités ou un carnaval d’articles ?) Après le défi, bien sur… 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :